Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Oui je le veux

Oui je le veux

Puisque c'est ma première année, on me demande souvent comment ça va au champ? Comment je trouve ça de travailler dehors avec les aléas de la température? On me dit que je suis courageuse. On trouve que c'est beaucoup de travail…

Oui c'est vrai, c'est beaucoup de travail! Il faut travailler fort et composer avec les sauts d'humeur de Dame Nature! On a beau tout prévoir et essayer de tout faire tout comme il se doit, on doit souvent improviser et trouver des solutions à brûle-pourpoint. 

On n’est jamais assuré d'une récolte digne de mention. Il y a les  envahisseurs à six pattes venus tout droit d'un film de science-fiction pour dévorer tous les semis d'une planche de culture ou encore des épidémies fongiques s'insinuant sournoisement dans les tissus végétaux provoquant des réactions physionomiques dignes d'un film d'horreur! 😨

Oui, bon… hihi ;)

Mais c’est vrai aussi que Dame Nature est dans tous ses états ces jours-ci, ce qui ne nous facilite pas la tâche! Au moment où j’écris ces quelques mots, je me prépare à me rendre à ma parcelle de terre (qui se trouve à 30 minutes de chez moi) où l'on annonçait des risques de grêlons de grosses tailles hier en fin de journée... et je croise mes doigts pour avoir été épargnée! 

Alors oui, vous avez sans doute raison, ce n'est peut-être pas le métier le plus facile ou, à tout le moins, le plus prévisible! Mais que voulez-vous :

  • Oui, je préfère vivre tous les temps à être à l’abri des tourments;
  • Oui, je préfère suer et être courbaturée que d’asseoir mon popotin sur une chaise toute la journée;
  • Oui, je préfère vivre le moment présent des journées imprévisibles qu’une journée dictée par un agenda minutieusement minuté;

Et, oui, je dirai tout simplement… oui je le veux ;)

Parce que parfois, ça n’arrive pas qu’aux autres

Parce que parfois, ça n’arrive pas qu’aux autres

Nancy Langevin, une femme au coeur des familles agricoles

Nancy Langevin, une femme au coeur des familles agricoles