Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

L’entreprenariat agricole au Québec

L’entreprenariat agricoles au Québec

À force de m’impliquer dans mon milieu et de côtoyer les gens d’affaires de Chaudière-Appalaches et plus spécifiquement des MRC Beauce-Lotbinière, j’arrive à un constat : La masse critique des entrepreneurs de la région sont issus de l’agro-alimentaire et c’est l’activité économique générée par l’agriculture qui fait vivre nos villages et les commerces de proximité de ceux-ci. Il s’agit d’un constat partagé par plusieurs acteurs rural.

La culture entrepreneuriale du Québec devrait être alignée sur les valeurs agricoles : partage, implication dans son milieu, souci de son environnement, évolution des organisations en symbiose avec son milieu de vie. Il faut être bon, mais pas « bonnasse »! Ce sont certains fondements qui sont appris aux entrepreneurs hors agricole d’aujourd’hui, mais qui semblent être de l’acquis pour les ‘’agripreneurs’’. Où les agriculteurs ont-ils appris ces valeurs? Sur le tracteur à l’âge de 8 ans? En parlant avec les roches au printemps? Ou bien dans les bâtiments à 5 h du matin le jour de Noël?

La culture entrepreneuriale semble se transmettre dans les organisations liées aux producteurs comme la relève agricole et ses différentes organisations, l’UPA et toutes ses ramifications, les fermières ... et surtout le mimétisme familial. Juste à penser à la gestion de risque liée à semer pour 100 hectares de maïs, s’occuper d’entrer un lot de 2000 cochons, remplir un poulailler, vendre les veaux tout cela sans savoir si un revenu sera possible au bout de la ligne.

"L'agripreneur"

Il est méconnu de l’entrepreneur conventionnel, tous deux auraient avantage à échanger dans le but de s’améliorer mutuellement. Un exemple de ce type d’échange est la tournée des entrepreneurs. Vous me répondrez que les animaux doivent manger 7 jours sur 7 et que vous n’avez pas le temps pour ce genre de rencontre. Je vous répondrai, avez-vous vu la rapidité à laquelle il y a des changements dans l’agriculture, les systèmes de production et de distribution alimentaire sont en plein chambardement, des traités de libre-échange chaque année, des « startups » agricoles poussent de partout et cherchent à transformer nos systèmes de production. Il faut se renouveler, ou du moins échanger : une journée sans rien apprendre est une journée perdue!

L’agriculture offre un plein potentiel d’entrepreneuriat et sa vocation, nourrir la planète, en est une de capitale. De ce fait, ne cessons pas d’entreprendre. La recette entrepreneuriale agricole au Québec est une recette gagnante. Il ne suffit que d’une étincelle pour que la relève agricole du Québec conquière le reste de la planète avec les nouveaux marchés qui s’ouvrent devant nous! Utilisons les forces de nos pairs et construisons ensemble le futur de l’agro-alimentaire Québécois.

Vincent Fouquet travaille chez Bernard Breton inc. à St-Narcisse de Beaurivage, producteurs de porcs depuis trois générations.

Le meilleur du monde

Moi ... Poule de ville!