Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Donnez au suivant…

En ce début septembre, c’est la course pour la rentrée scolaire des enfants : achat de nouveaux sacs, nouveaux crayons, souliers, vêtements. On magasine des activités parascolaires. On planifie les lunchs, les soupers pour la semaine. Septembre est pour moi un joyeux tourbillon. Je suis chanceuse, je suis en santé, j’ai un salaire et en plus je gère une entreprise. Je suis privilégiée et je le sais, mais je sais aussi que ce n’est pas toutes les familles qui ont cette chance.

Donnez au suivant | Agrimom

En cette rentrée scolaire j’ai entendu à la radio un appel à tous de la part de la Ressourcerie Bernard Hamel de Rouyn-Noranda. C’est une banque alimentaire, une friperie et un lieu où l’on peut acheter du matériel usagé. L’organisme a un cruel besoin de viande pour sa banque alimentaire. Les bénévoles n’ont déjà plus la tête à la rentrée scolaire… ils sont déjà à planifier les paniers de Noël. La Ressourcerie sollicite notamment les chasseurs qui veulent faire de la place dans leur congélateur avant la nouvelle période de chasse. Une lumière s’allume dans mon esprit, moi aussi je peux faire de la place dans mon congélateur, je suis une productrice de bovin et de la viande j’en ai et c’est facile pour moi de renouveler mon inventaire. Deux jours plus tard, je suis allée livrer deux grosses boîtes de bœuf. C’était la première fois que je donnais et constatant directement l’impact de mon geste. J’étais fière. C’est un geste tellement gratifiant, les responsables et bénévoles ont été très reconnaissants.

Saviez-vous qu’au Québec, près de 150 000 enfants ont faim chaque mois ? Saviez-vous que les banques alimentaires répondent à plus de 1,6 millions de demandes d’aide alimentaire d’urgence chaque mois au Québec? Producteurs et productrices de toutes sortes, avez-vous déjà pensé offrir des surplus à votre banque alimentaire ? Nous ne sommes pas toujours riches, mais nous avons la richesse de produire des aliments sains, c’est une bonne idée d’en faire profiter les plus démunis. Évidemment, chacun est bien libre d’agir selon sa conscience, mais dans mon cas, cet appel à tous de la Ressourcerie Bernard Hamel m’a véritablement ouvert l’esprit et je me suis dit qu’il était temps pour moi de donner au suivant…

Et vous, avez-vous déjà donné à des organismes de charité?

L’automatisation, pourquoi?

Il y a 49 ans lors de mon mariage…