Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Se marier à la ferme

Si l’été est synonyme de fiançailles, l’automne devient une saison bien plus stressante pour les futurs mariés affairés à trouver la salle, la robe, l’église, alléluia! Faire partie d’une famille d’agriculteurs ajoute son lot de stress si le mariage a lieu en été. Il faut choisir une date sans savoir comment se déroulera l’été : est-ce que le frère va faire les foins le jour fatidique? Est-ce que le voisin va étendre du purin la veille? Est-ce que quelque chose va briser, parce qu’il y a toujours quelque chose qui brise les jours où l’on ne travaille pas!

Marier a la ferme - Agrimom

Il y a quatre ans, nous nous sommes mariés à la ferme, en juillet, tout juste après avoir terminé la première coupe; 22 000 petites balles de foin qui m’ont assuré un teint parfait! Un mariage à deux pas de la maison était l’idée du siècle et la campagne a offert de nombreux avantages.

Emplacement: le chapiteau était installé tout près de l’étable, ce qui permettait un accès à l’eau, à l’électricité et à la toilette. Il y avait suffisamment de place pour les automobiles et les roulottes dans le champ.

Cérémonie : la célébration a eu lieu sous des pommiers pour être à l’ombre parce qu’il a fait très chaud. Les invités étaient assis sur des balles de foin. Très « Pinterest » comme idée et pas cher du tout.

La mariée: je suis arrivée en tracteur Case conduit par mon père. Ça n’a rien couté et c’était encore plus impressionnant qu’une voiture décapotable.

Après la cérémonie : plusieurs en ont profité pour visiter l’étable neuve avec robots Lely, une véritable attraction. Pendant ce temps, nous avons pris des photos à la vieille grange.

Souper et soirée : c’est sous un chapiteau complètement ouvert que nous avons vu le soleil se coucher pendant que les enfants jouaient dans le carré de sable et que les grands improvisaient une partie de frisbee dans le champ.

Sainte paix : la musique a pu être très forte. Comme tous les voisins du rang étaient invités à la soirée, on s’assurait de ne déranger personne. On a pu fêter très (très) tard. On a même croisé l’employé qui venait faire la traite du matin.

Ce fût la plus belle journée de notre vie. Se marier à la ferme familiale, exploitée depuis six générations, a donné un sens complètement unique à cet évènement. Chaque fois que je mets les pieds à l’étable, j’y pense toujours un peu et je soupire.

On ne sort pas la campagne des filles aussi facilement !

40 ans de vie au Québec…

40 ans de vie au Québec…