Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Noël à la campagne

Ce texte est empreint de subjectivité et met pleinement de l’avant, de manière très assumée, tout l’amour que je porte à ma petite région rurale des Cantons-de-l’Est; le Haut-St-François.

Noel a la campagne - Agrimom

Lingwick. Ce nom vous est vaguement familier? Vous l’avez peut-être déjà vu écrit quelque part sur la route 108 et vous êtes passés sans vous arrêter? Revenez sur vos pas et vous découvrirez que Lingwick, c’est bien plus que ça. C’est le marché d’été à tous les vendredis soir, c’est la Nuit du Pont couvert, c’est les meilleurs brunchs au monde à la Ruée vers Gould, c’est la Rivière au Saumon qui serpente les collines, c’est de magnifiques petites routes de campagne de la montagnes rouges en passant par le North Hill. C’est aussi les Rousseau, les Coates, les Gilbert et toutes ces familles qui en sont le visage. C’était jadis le lieu où des centaines d’Écossais ont choisi de s’établir et c’est maintenant un véritable village Gaulois rivalisant d’idées toutes aussi superbes les unes que les autres afin de faire entendre haut et fort à quel point il est vivant. L’une de ses idées est sans contredit; le Marché de Noël.

Le 5 décembre dernier, tout le village s’était mis sur son 36 afin de recevoir les visiteurs; les locaux, les néo-ruraux, les gens de la ville, les exilés, les curieux. Pour eux, plus d’activités qu’il était possible d’en imaginer étaient prévues : kiosques extérieurs, artisans locaux, promenade en attelage de chevaux, exposition de crèches, conte de mère Noël, concours de sapins, etc. Toutefois, c’est certainement le Père Noël qui a volé la vedette. Arrivant de la forêt à cheval et accompagné de lutins, ce Père Noël n’avait rien à voir avec ceux qu’on retrouve au centre d’achat ou qui porte la barbe à élastique! Il y avait là une magie de Noël décuplée par mille grâce aux cantiques, aux (vrais) sapins, aux chocolats chauds et par le bonheur de voir tous ces gens se croiser par hasard au cœur de cette campagne : «Hey, salut je ne pensais pas te voir ici!», «Comment vas-tu, ça fait longtemps!». Si l’objectif des organisateurs était de rappeler les festivités d’antan, ce fût un pari plus que réussi.

Pour 2016, je vous souhaite de tout cœur de trouver ce village qui vous fera sentir important, qui vous donnera envie de vous ancrer en campagne et qui vous fera réaliser qu’il y a là tout ce dont on a besoin pour être heureux.

Joyeuses Fêtes!

Rassemblement à la cabane à sucre

Meilleurs vœux!