Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Youppi! On a plongé!

Ça y est! Nous avons plongé! Après en avoir tant rêvé, mon conjoint et moi avons fait l’achat d’une ferme en novembre dernier comprenant une maison, deux garages, une grange, 55 hectares de terrain dont 21 en pâturage et de vieux équipements (dont un tracteur Massey Ferguson 1968… qu’on adore!). Nous avons respectivement 44 et 43 ans. Il était plus que temps que nous passions à l’action! D’ailleurs, avec cet achat, j’ai l’impression de renaître.

Youppi! On a plongé! - AgrimomPhoto : Monsieur Massey-Ferguson prêt pour la balade en famille à Noël.

Tout est à faire. C’est d’ailleurs ce qui nous excite! Rien n’y a été cultivé depuis plus de 25 ans. Ni mon conjoint, ni moi, n’avons de formation en agriculture. Nous apprendrons; toutes les erreurs sont permises! Nous savons aussi pertinemment tout le travail que ça implique. Et ça ne nous dérange pas. On prendra les choses une à la fois. Ce qui nous facilitera un peu la tâche est que mon conjoint conservera son emploi tandis que je me consacrerai à 200% au projet.

Autour de nous, certains nous trouvent fous. Je délaisse ma profession (j’ai un baccalauréat et une maîtrise en géomatique… L’agriculture de précision, c’est de la petite bière pour moi hihi!) et j’en suis plus que fière. J’ai besoin de nouveaux défis. Je crois en avoir trouvé un à la hauteur de mes attentes et de mes goûts!

D’autres nous mentionnent que nous réaliserons leur rêve par procuration. Ces personnes s’offrent déjà à venir nous aider. Nous les accueillerons avec grand plaisir! Ils comprennent pleinement les raisons profondes qui nous motivent dans cette nouvelle aventure.

Du côté des enfants, ça se passe très bien. D’ailleurs, ils peuvent maintenant prendre l’autobus pour se rendre à l’école et en sont tellement contents (avant, on les voyageait car ils n’allaient pas à l’école de leur quartier). Ils ont conservé la même école, les mêmes amis.

Mon plus jeune rêve de lapins. Dès ce printemps, on s’occupera de ça. Mon plus grand, futur guide de pêche, est déjà excité à l’idée d’aller pêcher dans le petit ruisseau qui traverse nos terres. J’avoue que moi aussi!

Mon conjoint travaille à l’extérieur. Il est absent environ 4 semaines sur 7 (sauf en été où il est là plus de 50% du temps). Ma présence est donc essentielle pour mes enfants. Notre nouveau projet me permettra donc d’être officiellement une maman à la maison. Une maman très occupée, mais tout de même présente pour ses garçons. J’en suis tellement reconnaissante à la vie.

Je suis fière de devenir une Agrimom. La vie est belle! Merci la vie!

P.S. Le 5 janvier dernier, j’ai fait la réflexion à une amie que j’aurais été incapable de retourner au boulot cette semaine-là. Et pourtant, pendant les fêtes et encore cette journée-là, j’avais travaillé à tous les jours sur le démarrage de notre entreprise… Je crois que c’est la preuve que j’ai fait le bon choix!

Isabelle Forgues, Ferme La Poule aux Champs, senc

 

La plus douce des saisons

Le sentiment du devoir accompli!