Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Avez-vous un petit hamster qui tourne vous aussi?

Chaque année, nous disons à notre clientèle que nous fermons à l’Halloween. L’Halloween arrive, les clients nous souhaitent un bel hiver, un beau congé et du repos… Serons-nous de retour l’an prochain? Chaque automne, on se demande si on va vouloir revivre ce rythme de production et d’occupation intense qu’est la production de légumes. Va-t-on atteindre notre but, fournir assez de beaux légumes savoureux à notre clientèle? Seront-ils satisfaits de leurs paniers? Ce n’est pas toujours évident de produire de concert avec dame nature, sous la pluie, dans la sècheresse, le manque de chaleur, les écarts de température. Serons-nous rentables cette année? Trouverons-nous de bons employés?

Avez-vous un petit hamster qui tourne vous aussi? - Agrimom

Chaque année, je consacre le mois de novembre et décembre à l’arrêt de mon cerveau pour qu’il arrête de penser à l’entreprise. Je le mets en mode Noël et j’essaie de penser à moi-même et ma famille… Mais cela est de courte durée, bien sûr, car en novembre, ce n’est pas terminé! Il y a encore des légumes à vendre, il y a le ménage de la serre, les labours, etc.

Tiens, les catalogues de semences cognent à la porte, même pas décembre! Ah, non, je ne les regarde pas…pas avant Noël… Bien sûr, le représentant nous fait un coucou : il faut commander avant Noël si on veut les escomptes. Bon je dois me concentrer, je suis en congé! Et puis finalement, mon cerveau continue et m’amène à projeter sur ce qui nous manque pour améliorer notre entreprise. Il faut grossir la production si on veut en vivre, il nous faut un nouveau bâtiment pour protéger notre machinerie et l’entretenir, un entrepôt pour nettoyer, classer et ranger les légumes. Un stationnement plus grand pour la clientèle. Si on veut augmenter les revenus pour payer les investissements, il faut augmenter la clientèle des paniers… Facile! Mais le hamster dans ma tête me répond qu’il faut une nouvelle serre pour y arriver! Aïe aïe aïe… Je vous ai dit que j’étais en congé?

Et voilà Noël est passé, mes semences sont commandées! J’ai hâte qu’elles arrivent, de mettre les mains dans la terre, arroser les semis, les regarder pousser. Il y aura encore des nouveautés cette année! J’ai hâte d’en parler à ma clientèle, de voir ce que cela va donner au champ, de les manger. Déjà janvier, il faut que je calcule si on peut emprunter pour faire un bâtiment. Recherche et calculs en cours… Et la boucle sera bouclée bientôt, février, les semis vont débuter, mars les inscriptions, avril l’ouverture de la serre... et voilà le train sera reparti!

Bon, je pense bien que finalement, mon cerveau n’aura pas pris de congé encore cette année. Mais en fait, quand on fait ce que l’on aime, c’est comme être en congé non?

Depuis que je suis maman

Depuis que je suis maman

Le droit des travailleurs du domaine agricole