Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

La garderie d’Henri

« Hein, tu restes à la campagne, tu dois être loin de tout? As-tu des services au moins? ». Il y a des fois où dire que l’on habite en milieu rural donne lieu à toutes sortes de questions. Dans ce cas, j’aime bien répondre, mais être loin de quoi? Des magasins? Des restaurants? Des feux de circulation et de la congestion? Oui, mais même si je suis loin du boulevard Taschereau, j’ai la certitude d’avoir trouvé la meilleure garderie au monde.

La garderie d'Henri - Agrimom

Ma garderie est située à une vingtaine de kilomètres de la maison, dans un petit rang sinueux, où après avoir franchi deux côtes dignes de montagnes russes, on arrive à destination. La route donne lieu à un nombre interminable de questions de la part d’enfants de deux ans. Matin et soir, Henri et Ariane (sa cousine) font l’inventaire de tout ce qu’ils arrivent à voir par la fenêtre de l’auto; « l’eau,l’eau » (la rivière St-François), les « momos » (des vaches), le « tateur» à Papi (un Case) et des « arks » (dindes sauvages) pendant que je contemple la vue imprenable sur le Mont-Mégantic.

Ce qu’on retrouve chez Peggy est encore plus impressionnant; alpagas, cochon chinois, chevaux miniatures, poules, chèvres, etc. Ce n’est pas le zoo de Granby, mais une ferme où les petits apprennent à connaître et à s’occuper d’animaux qu’on ne trouve pas dans nos maisons. L’été, les enfants s’occupent du jardin, nourrissent les animaux, font des promenades dans le champ. L’hiver, c’est la glissade, les jeux dans la neige, le chocolat chaud et les p’tites joues rouges. On joue dehors, on se salit, on bricole, on cuisine, on est heureux.

Cette garderie représente à elle seule tout ce dont j’ai toujours rêvé pour eux; de l’espace pour courir, un milieu agricole, le grand air et une dose incroyable d’amour. Le bonheur de mes enfants réside donc dans toutes ces petites choses dans un rang éloigné sans asphalte.

Mon entreprise à moi : le sirop d’érable

Quel brouhaha!