Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Le sais-tu que tu es chanceuse.

Ces mots sont ceux de mon éducatrice envers ma fille pratiquement chaque fois que nous revenons d’un weekend chez mes parents dans les Cantons de l’Est. Parce qu’au retour le lundi, ma fille de deux ans se fait toujours un plaisir de lui raconter en détail chaque activité, chaque moyen de transport, chaque animal qu’elle a flatté. Toutes les visites à la campagne sont des plus enrichissantes : tour de VTT ou de tracteur avec papi, séance de câlinage des petits chatons d’à peine un mois, promenade au grand air dans le bois… Il faut parfois les yeux des autres pour réaliser la chance qu’on a d’avoir une porte ouverte à la campagne entourée de ceux qu’on aime.

Tu sais que tu es chanceuse? - Agrimom

Les gens paient dans les évènements pour visiter des fermettes et servir quelques grains de maïs à un âne blasé de sa journée. Nous on a la chance de le vivre grandeur nature. On vêtit nos bottes de pluie, de vieux vêtements et on va servir de vraies grosses balles de foin à un troupeau de très grosses vaches bien contentes de nous voir arriver. Je l’ai dit ici à plusieurs reprises, je reprends goût à ces milles petits bonheurs depuis que je suis une maman. Je pourrais laisser ma fille aux bons soins de son papi et poursuivre mes occupations à la maison, mais je préfère y aller moi aussi. J’aime voir mon père expliquer ce qu’il fait en détail, dans des mots qu’un enfant arrive à saisir. J’aime le voir jouer les Indiana Jones dans un coin sombre de la ferme pour saisir quelques chatons à lui présenter (qu’il a préalablement amadoués en vue de notre visite).

Je suis aussi chanceuse en tant qu’adulte. Souvent on m’offre gracieusement de repartir avec quelques morceaux de bonne viande de notre élevage ou des poches remplies de beau bois pour faire des feux de camp dans ma cour arrière de grande ville que je paierais une fortune directement ici. Et je ramène toujours des souvenirs. Cela personne n’a besoin de me l’offrir; c’est gratuit et c’est ce qui alimente le quotidien.

Mon tracteur est plus fort que le tien

Mon tracteur est plus fort que le tien

Réévaluation trentenaire