Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Aujourd'hui, c'est une journée de congé!

Aujourd'hui, c'est un jour de plage. Un petit arrêt bien mérité je pense. Cet été, je compte ces jours de récompense sur les doigts d'une seule main. Je fais un premier constat en regardant mes orteils: je n'ai pas mis de vernis à ongles de l'été! Aurais-je eu le temps d'en appliquer? Peut-être... Ai-je eu le goût d'y mettre le temps? Non, pas du tout! Mes priorités étaient totalement ailleurs.

Aujourd'hui, avec cette visite à la plage, ma priorité c'est mon grand garçon (le petit ayant eu une invitation d'un ami pour aller en camping). Avec tous les travaux à la ferme, je n'ai pas consacré autant de temps à mes petits hommes que j'aurais voulu. Alors, aujourd'hui, en cette dernière journée des vacances d'été, je me suis dit qu'un après-midi avec mon homme qui grandit trop vite était de mise.

Je vous parle de mon grand deux minutes. Il entre dans son adolescence. Un moment tout va bien et l'instant d'après, il ne se comprend plus. Je l'accompagne dans tout ça. Dans ces moments plus difficiles, savez-vous où il se réfugie? Dans notre poulailler. Il s'occupe énormément des poules. Il leur a donné des noms. Il détecte leurs problèmes. Il les nourrit. Il connaît les races. Il m'aide à nettoyer le poulailler. Tout ça le calme. Oui, c'est de la zoothérapie! Je songe à avoir quelques chèvres ou des moutons... Bien sûr, ça augmenterait ma charge de travail mais je me dis que mes petits pourraient en bénéficier (et tous ceux qui nous rendent visite). D'un autre côté, personnellement, je les mangerais rendu à l'automne... Un bon méchoui entre amis, avec tous ceux qui nous aident, ça aussi c'est fantastique! Et ça montre à mes enfants quelques-uns des plaisirs de la vie. Faudra que je réfléchisse à tout ça.

Bon, pour l'instant, je divague et saute d'un sujet à l'autre tout en regardant mon grand s'amuser dans l'eau et le sable. Oui, je vous écris en direct de la plage... Certains me diraient de laisser tout ça de côté deux minutes et de profiter du soleil et du temps en compagnie de mon homme mais depuis que je me suis embarquée dans mes projets « agricoles », il m'est impossible d'empêcher mon cerveau de penser à tout ce qu'il y a à faire et tout ce que je souhaiterais faire.

Bon, je me parle… Je vous laisse et je tente de mettre mon hamster à off. Et mon grand continue de creuser dans le sable, pendant que papa, lui, creuse des fossés à la ferme. À bientôt!

Dimanche, venez à la journée portes ouvertes!

Parce que j’aime les vieilles choses, celles qui ont une âme, je suis en amour avec la grange.

Parce que j’aime les vieilles choses, celles qui ont une âme, je suis en amour avec la grange.