Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Prendre le temps

Prendre le temps

Voilà déjà plusieurs semaines que je reporte l’écriture de ces lignes. Par manque de temps, trop prise entre les travaux aux champs, la traite des vaches, la préparation des expositions et mon fils de huit mois. Mais quand j’ai lu le billet de Lucie Bilodeau Et que le travail commence ! ça m’a touché. Si elle, femme de la ville, s’est éloignée de celle-ci pour mieux percevoir la vie et pour vivre à la campagne et observer ce qui l’entoure, pourquoi moi, agricultrice, devrais-je prendre ce que je possède et ce que je vois tous les jours pour acquis ?

Il est facile de s’oublier soi-même et de ne pas remarquer la chance qu’on a lorsqu’on a une entreprise laitière à gérer. Je crois qu’il est important de se rappeler qu’il faut prendre le temps.

Prendre le temps de profiter de mon fils qui grandit trop vite, qui change rapidement et qui apprend de nouvelles choses tous les jours. Prendre le temps de faire le point sur ce que je veux pour mon entreprise, de la vision que j’en ai. Prendre le temps de revenir sur les objectifs que nous nous étions fixés en début d’année pour m’assurer d’être sur la bonne voie ou pour réajuster le tir au besoin. Prendre le temps de réaliser à quel point j’ai de la chance de faire ce beau métier et de vivre en campagne.

Prendre le temps de savourer les belles journées, de respirer l’air frais et sain de la campagne. Prendre le temps d’admirer toutes ces choses que je ne remarque même plus depuis tellement longtemps : l’odeur du foin coupé, la rosée du matin, les couchers de soleil, la naissance d’un veau tant attendu…

Je suis bien consciente qu’en tant qu’agriculteurs nous n’avons pas toujours le luxe de relaxer durant des heures. Je vous parle ici de prendre quelques minutes seulement, quelques secondes du moins pour prendre conscience de ce que vous avez. D’en profiter… Parce qu’une vie passée à travailler peut être gratifiant, mais à quoi cela sert-il si on ne sait apprécier le parcours qui nous aura rendu ou nous serons alors? Essayez ! Vous verrez à quel point c’est bon pour le moral !

Bon été à tous et tâchez d’en profiter!

Parce que j’aime les vieilles choses, celles qui ont une âme, je suis en amour avec la grange.

Parce que j’aime les vieilles choses, celles qui ont une âme, je suis en amour avec la grange.

« Faire les foins » : les joies et les peines!

« Faire les foins » : les joies et les peines!