Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Un petit trésor bien caché!

Alors que les enjeux de sécurité alimentaire, de bien-être animal, de normes environnementales, font la une des médias, les producteurs et productrices agricoles doivent composer avec leurs entreprises, leurs animaux, la météo mais surtout doivent être rentables s’ils veulent encore être là demain. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Je vous parlerai d’un seul, l’importance de la recherche et de l’innovation pour que les entreprises puissent s’adapter, produire plus, produire mieux et être là demain.

Saviez-vous que de minuscules équipes font des recherches majeures au Québec dans le domaine agricole ? Eh bien, je peux vous parler de mon équipe, celle de la Station de recherche agroalimentaire de l’Abitibi-Témiscamingue rattachée à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Nous sommes vraiment une toute petite gang, mais ô combien dynamique et dévouée à l’avancement de la production. Actuellement, nos recherches portent sur l’allongement de la saison de paissance, c’est-à-dire de faire en sorte que les animaux puissent rester le plus longtemps aux pâturages afin de réduire les coûts de production. Un nouveau chercheur vient de se joindre à nous, il travaillera sur la santé des sols et la séquestration du carbone par les plantes. Un sujet de grande actualité par les temps qui courent.

Souvent, on pense que la recherche en agroalimentaire ne se fait que dans les grandes universités situées dans les régions très agricoles. Détrompez-vous, notre Station est située à Notre-Dame-du-Nord, au Témiscamingue, tout près de la frontière avec l’Ontario, à 8 heures de route de Montréal, 5 heures de Toronto. Le secret le mieux gardé de la recherche!

Lettre à celle que j’étais il y a dix ans…

Lettre à celle que j’étais il y a dix ans…

À vous conjointes d’agriculteurs

À vous conjointes d’agriculteurs