Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Le secret le mieux gardé

Le secret le mieux gardé

En agriculture (comme dans plusieurs domaines!), on sait tous que l’équipe de laquelle on s’entoure joue un rôle majeur dans notre réussite. Que ce soit les nutritionnistes, les vétérinaires, les agronomes, les comptables, etc… Tous ont un rôle important à jouer, qui peut, à la fin de l’année, faire une énorme différence dans l’atteinte de nos objectifs.

Le secret le mieux gardé - agrimom

Il y a un membre cependant dont on parle moins, mais qui a un rôle, dans plusieurs entreprises en tout cas, plus qu’indispensable. Un rôle important, loin des projecteurs, mais qui contribue aussi, plus qu’on ne peut l’imaginer, à la réussite des producteurs dans plusieurs facettes du métier.

De qui est-ce que je parle? Mais des grands-mamans, voyons!

La grand-maman est celle qu’on appelle à la rescousse quand un pépin survient à la ferme, et que toute la besogne est plus longue que prévue, trop longue pour les petits estomacs affamés. C’est celle qui reçoit les enfants, bras ouverts et tablée pleine, même quand on lui demande à la dernière minute (ou que les enfants s’y invitent sans trop nous en parler avant!)

C’est le « taxi de remplacement » pour aller chercher les enfants à la garderie et au camp de jour les journées de foin, de réunions qui s’éternisent ou quand le ciel nous tombe sur la tête durant la journée.

C’est celle qui, avec ses doigts de fée et sa patience légendaire, initie les petits au jardinage, quand papa et maman sont bien meilleurs avec la culture des céréales à paille que celle des légumes, ou à la boulangerie et à la pâtisserie en invitant les enfants à pétrir le pain maison le samedi matin, ou à rouler la pâte à tarte dans l’après-midi.

une grand-maman agrimom
une grand-maman agrimom

C’est grand-maman qu’on appelle un mercredi soir, après la fermeture de l’épicerie du village, quand il ne nous reste plus de spaghetti, ou encore de sauce (ou bien les deux…) pour le souper des enfants… Ou le samedi matin quand on n’a plus assez de pain pour le déjeuner, et qu’on a oublié de mettre la machine à pain en marche avant d’aller faire la traite.

C’est celle qui, comme un ange descendu du ciel, vient nous rentrer du bois de chauffage sans qu’on ne l’ait demandé pendant un épisode de gastro familial et qui écourte son heure de dîner au travail pour aller faire nos commissions pendant la quarantaine forcée. Qui, quand elle vient garder le temps d’une réunion ou d’un souper, en « profite » pour laver notre vaisselle et plier les trois paniers de linges propres qui trainent dans le salon, tout en préparant avec les enfants une fournée de biscuits maison.

C’est grand-maman qui choisit ses vacances au travail en fonction des dates de fermeture de la garderie. C’est aussi elle qui revient du travail plus tôt, quand les enfants sont malades, pour prendre le relais à leur chevet pour que l’on puisse avancer notre ouvrage un peu, la tête tranquille.

C’est elle qui, lisant dans nos têtes, arrive toujours au bon moment pour emmener les enfants faire toute sorte d’activités, nous laissant ainsi quelques heures pour nous reposer. C’est elle qui nous regarde de loin, sans s’imposer, mais qui reste toujours prête à tout pour toute la famille, sachant trop bien ce qu’on vit, l’ayant traversé elle aussi.

À toutes les grands-mamans, qu’elles le soient de cœur ou « de sang », sachez que tous ces moments, toutes ces attentions sont plus qu’appréciées… Merci d’être là pour nous, vos filles et vos fils, vos gendres et vos belles-filles, mais surtout d’être là, dans la vie de nos enfants.  Pour nous aider à les faire avancer et grandir et ainsi, contribuer à leur créer des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans leur mémoire et leur cœur.

Un merci tout spécial à ma maman à moi qui, en étant celle qu’elle est, a grandement contribué à faire de moi la femme et la maman que je suis maintenant (Ok, parce que oui, je l’avoue, la pomme n’est pas tombée loin de l’arbre!) Aujourd’hui, en étant la grand-maman qu’elle est, m’aide à être l’agricultrice et la femme d’affaires que je voulais devenir...

Différents, mais tous pareils!

Différents, mais tous pareils!

Est-ce que l’amour est dans le pré?

Est-ce que l’amour est dans le pré?