Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Le petit rural

Le petit rural

La France a son Petit Robert, un ouvrage de référence par exemple pour les mots-croisés du dimanche. Il est maintenant temps que le Québec ait son propre dictionnaire. Pourquoi? Pour que les Sandra et Amélie de ce monde comprennent bien que de participer à l’Amour est dans le pré exige un peu moins de maquillage davantage d’adaptation linguistique.

Le Petit Rural se veut donc un guide de survie essentiel comprenant termes et expressions nécessaires pour toutes personnes désirant se faire à l’oreille agricole. Évidemment, mes hommages à ma maman, native des limites de la Beauce, sans qui cet ouvrage ne serait pas aussi exotique.

1. MONTRE-MOI TES MUSCELLES !

Ma mère a réussi à franciser un mot que mon chum a mis 10 ans à comprendre. Je vous laisse trouver de quoi il s’agit. J’ai cru pendant des années que je pouvais trouver ce terme dans le dictionnaire pour me rendre compte que non. J’aurais dû chercher dans les « b » pour biceps.

2. FAIRE D’LA PITOUNE.

Tinder : Facque tu fais la belle pitoune ?

La vie chez nous : Heille fille, prends ton crochet pis finis de corder la pitoune.

3. SLACKE LE GAZ.

Surtout quand tu te rends compte que le pick-up est en miles, que tu roules à 60 dans le rang, avec une voiture de foin pleine en arrière. Oups ! Au moins, ce n’est pas ma sœur qui conduisait, donc rien de brisé.

4. GRATTER LES VACHES.

Comme la fois où ta cousine en visite te regarde avec ses faux ongles en pensant que l’expression « gratter » doit être prise au premier degré. Et que finalement, tu la regardes faire un peu avant de lui donner la gratte.  

5. ÇA RUE DANS L’BACHUS

Comme quand un gars revient avec 3 filles à la maison et qu’il a une semaine pour trouver l’amour.

6. J’TEN TRAIN D’TONDRE

C’est sûr que de vite de même, cette phrase peut porter à confusion. MAIS aux acres de pelouse qu’on a à tondre, l’expression méritait sa place dans Le Petit Rural.

7. METS TA CRÉMONE TU VAS POGNER LA GRIPPE.

Au mois de mai 1988, alors que mon frère et moi sortions jouer dehors avec nos tuques, on a bien vu que nos cousines se faisaient griller et qu’elles n’étaient pas mal moins habillées que nous autres. 50 mètres entre nos maisons. MAIS, selon ma mère, c’est plus venteux chez nous à cause d’un microclimat.

Et vous ? Qu’est-ce que vous ajouteriez dans votre Petit Rural ?

Je n’ai pas d’enfant…

Je n’ai pas d’enfant…

Décision crève-coeur

Décision crève-coeur