Agrimom.jpg

L'agriculture positive!

Bienvenue sur le blogue d'Agrimom!

Je m'ennuie de m'ennuyer

Je m'ennuie de m'ennuyer

Déjà le mois d’août! Ce matin, je trouvais que l’air était plus frais et sec. On dirait que l’été passe toujours rapidement. Si pour plusieurs d’entre nous, c’est le temps des vacances, nos agricultrices elles, sont très occupées. En plus de tout le travail à accomplir sur la ferme ou aux champs, il y a les enfants qui sont en congé et qui s’ennuient.

Dans les années 70s quand j’étais jeune et fringrante, il y avait moins d’activités et nos parents n’étaient pas là pour faire les animateurs de camps. Chez nous, c’était ma grand-mère qui s’occupait de nous l’été. Non, elle ne nous sortait pas, elle n’a jamais conduit. Je me souviens que lorsque je m’ennuyais, elle me disait toujours d'aller jouer dans le trafic. On s’entend que je ne connaissais pas vraiment ça, la notion de trafic. Dans mon village de 6000 âmes, j’habitais sur une rue pas très passante. Donc, je pouvais m’assoir sur le bord du trottoir et attendre qu’une voiture passe. Je peux vous dire qu’en plein après-midi, il n’y avait pas vraiment d’autos. Si j’avais assez de patience pour attendre jusqu’à 16h00, je pouvais voir l’auto de ma mère entrer dans l’entrée de la cour.

Je m’ennuie de m’ennuyer. On dirait que lorsqu’on est jeune, nous voulons que le temps passe vite. Dans deux ans, j’aurai 50 ans et je trouve que le temps passe très vite. J’aimerais donc m’ennuyer sur le bord de la rue. Aujourd’hui quand je regarde les jeunes mamans, je trouve que j’étais une mère ingrate. Quand mes enfants étaient au primaire, j’engageais une petite gardienne. La raison était simple, c’était moins d’ouvrage que d’aller les porter aux camps de jours et en plus ils pouvaient s’ennuyer. L’ex-gardienne d’enfants en moi en sait quelque chose, il y avait des moments où je ne savais plus quoi faire avec mes cousins que je gardais.

Aujourd’hui, ma plus jeune à 15 ans. C’est son dernier été de farniente. Hé oui, elle s’ennuie comme tous les adolescentes de son âge. L’apogée de l’ennui se trouve au chalet. L’autre jour, elle a amené 2 amies à la campagne et à mon grand bonheur, les filles ont passé la fin de semaine dehors. Elles étaient assises sur le quai en ne faisant rien. C’est ça l’été. Prendre le temps de regarder le temps passer.

Comme nous le disait Passe-Partout, l’été c’était fait pour jouer. Je dirais que l’été c’est aussi prendre le temps de ne rien faire. Mes plus belles journées d’été, c’était :

  • Rester assise dans un champ de fraises et regarder le ciel ;

  • S’assoir sur la galerie en attendant qu’une voiture passe ;

  • Éplucher du blé d’Inde tranquillement, jusqu’à ce que ta grand-mère te demande si on va le faire cuire un jour ;

  • Faire un gâteau au chocolat ;

  • Écouter les Expos à la radio avec mon grand-père et avoir l’impression que le temps s’était arrêté ;

  • Écouter de la musique ;

  • Écouter mes grands-mères raconter leur enfance ;

  • Manger un Mr Freeze ;

  • Se faire arroser par la pluie ;

Aujourd’hui, mes plus belles journées d’été c’est :

  • Lire des romans d’ancien temps ;

  • Écouter de la musique ;

  • Me lever aux aurores et aller marcher ;

  • Cueillir des bleuets dans le bois ;

  • Ne pas aller sur les réseaux sociaux pendant quelques jours, ça fait du bien.

Même si nous ne pouvons pas tous partir vers des destinations exotiques, prenez le temps pour ne rien faire, ça fait tellement du bien de s’ennuyer.

Votre insouciance

Votre insouciance